Interview de Erwan Larher

par Vincent

Sam s’installe, dans un petit village, dans la maison dite «du Disparu». Dans ce village, on se méfie des étrangers et on a la certitude que l’humanité est composée d’hommes et de femmes. Sam va bousculer les équilibres car il est intersexe et étranger au village. Dans cet interview, Erwan explique son utilisation de la grammaire du neutre et son intérêt pour les rapports inter-humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.